Recherche personnalisée

Cours de Topographie II

II. La boussole

B. Relever un azimut magnétique sur le terrain
C. Relever un Azimut géographique sur la carte
D. Convertir un azimut géographique en azimut magnétique
E. Contourner un obstacle
F. Triangulation


II. La boussole

A. La boussole : Description et précautions


La boussole est un instrument fragile et délicat : elle craint les chocs, le sable, et elle aime l’abri d’un étui lorsqu’elle n’est pas en cours d’utilisation.
La boussole, étant orientée par le champ magnétique terrestre, sera fortement perturbée par la présence d’un autre champ magnétique. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut en particulier s’éloigner : des masses métalliques (le capot d’une voiture), des aimants (de téléphone par exemple), des générateurs électriques, des lignes de haute et de basse tension, des terrains réputés ferrugineux.

B. Relever un azimut magnétique sur le terrain
Pour relever un azimut magnétique, commencer par viser le repère objectif avec la flèche de ta boussole.

Ensuite, tourner le cadran de la boussole jusqu’à ce que le Nord de ce cadran corresponde au nord magnétique indiqué par l’aiguille de ta boussole.

 

Attention ! Ne pas perdre l’orientation de la visée dans l’opération !


Il reste à lire l’azimut magnétique devant le repère de la boussole.

Rappel : Les angles d’orientation se mesurent toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

C. Relever un Azimut géographique sur la carte


Pour relever un azimut géographique sur une carte, commencer par dessiner son trajet en utilisant un crayon à papier et une règle.
Puis placer sa boussole le long du chemin à parcourir, en faisant bien attention au sens : la flèche de direction doit indiquer le sens de la marche, sinon il y a un risque de partir exactement à l’opposé de son objectif !


Faire ensuite tourner le cadran de la boussole jusqu’à ce que les traits du fond soient à peu près parallèles au bord de la carte. En général, le bord de la carte est éloigné, et on ne peut pas être très précis : c’est pour cette raison qu’il vaut mieux passer par le relevé de gisement pour des raids de type 1re classe.
Pour cette opération, ne pas se préoccuper de la position de l’aiguille.


On peut alors lire l’azimut géographique en face du repère de la boussole. Ici 135° car la boussole est graduée de 2 en 2.


Il reste maintenant à convertir l’azimut géographique en azimut magnétique pour l’utiliser comme angle de marche.

D. Convertir un azimut géographique en azimut magnétique
Le Nord magnétique (indiqué par l’aiguille de la boussole) ne correspond pas exactement avec le Nord géographique (la direction du pôle Nord).
La déclinaison magnétique diminue chaque année de 0°4’.
L’azimut magnétique AM est l’angle entre le Nord magnétique et la direction à prendre.
L’azimut géographique AG est l’angle entre le Nord géographique et la direction à prendre.

Pour passer de l’un à l’autre :
AM = AG + 4°

E. Contourner un obstacle
Face à un obstacle infranchissable (propriété privée, terrain militaire, étang…), deux cas se présentent :
Soit arriver à viser un point de l’autre côté si l’espace est suffisamment dégagé. Dans ce cas, on peut tranquillement faire le tour de l’obstacle.
Soit il va falloir utiliser la méthode de contournement ci-conter.

F. Triangulation
La triangulation 3 points permet de se situer avec précision sur une carte. Le principe consiste à tracer trois droites dont l’intersection va indiquer son point de station.
Ces droites sont établies à partir de trois repères identifiables depuis son point d’observation. Elles doivent être établies soigneusement pour obtenir un bon résultat.
Pour réaliser un contournement, il ne faut surtout pas toucher au réglage de la boussole.
Dans le trajet A - B, il faut surtout bien enregistrer la distance parcourue, de telle façon à pouvoir la reporter en C - D.
Pour effectuer le trajet A - B, aligner l’aiguille de la boussole sur l’indication « Ouest » de son cadran, et pour C - D, utiliser l’indication « Est ».
Commencer par fixer solidement sa carte sur une planchette, avec de pinces ou éventuellement des punaises (attention, les punaises abîment la carte).
Orienter sa carte avec précision. Laisser sa boussole posée sur le bord de la carte, pour vérifier de temps en temps que l’ensemble n’a pas bougé.
Ensuite il faut trouver trois points caractéristiques autour de soi : une église, un château d’eau… et situer ces trois points sur la carte. Dans l’exemple qui va suivre, nous avons identifié une église, un château d’eau et un pont.

À l’aide d’une règle, effectuer une visée sur chacun de ces points :
À la fin de chaque opération, tracer le trait de visée au crayon sur la carte.
Une fois les trois points traités, on obtient un résultat de ce type :
Les lignes se croisent en faisant un triangle d’erreur, à l’intérieur duquel l’on se trouve. Si ce triangle est trop important, il faut refaire les visées.

Message le plus consulté de la semaine

Recherche personnalisée